Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 09:01
La chronique de Hubert Reeves trouvée sur le site Canoe.ca.http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:7jEMIZX3ADh23M:http://www.babelio.com/users/AVT_Hubert-Reeves_7913.pjpeg

Ces mots s'opposent comme les mots richesse et pauvreté. Et cela se vérifie quand ces mots concernent les sols cultivés.

Une terre fertile produit une récolte abondante et si elle garde cette aptitude année après année, elle est source de richesse pour son propriétaire avec, au minimum, l'assurance d'une vie décente. Pour que l'aptitude à produire se perpétue, le sol a besoin de soins tels que, par exemple, son rechargement en produits nutritifs pour compenser ceux que les plantes ont absorbés.

Si cette terre devient infertile, c'est une pénurie de ressources en perspective et l'avancée de la pauvreté. Or, on en-tend parler de récoltes moindres et d'infertilité croissante des terres arables de la planète. Alors que les besoins actuels en nourriture ne sont pas couverts, la population mondiale s'accroît, voilà un constat alarmant qui contrarie l'espoir en des jours où chaque être humain mangera à sa faim.

Il y a toujours eu des sols moins fertiles que d'autres et cela pour diverses raisons pas toujours liées à leur nature, mais, par exemple, à leur altitude et à la rudesse du climat. Et il y a toujours des différences de productivité de sols équivalents selon le savoir-faire de ceux qui les cultivent.

Voilà maintenant que des sols sont déclarés infertiles. Alors, la sécurité alimentaire de l'humanité risque fort de ne pas être atteinte. La surface cultivable continuera de diminuer, sauf si l'infertilité est combattue. Et nul doute qu'elle le sera. Et l'on a besoin d'une imagination... fertile.

Rappel

Le sol est une richesse en lui-même. Parce que le sol, ce n'est pas que de la terre. C'est un milieu de vie intense avec des insectes, des vers de terre, des champignons, des virus, des microbes et des bactéries sur une épaisseur variable audessus de la roche, qui est l'ossature de la planète. Cette roche a permis, il y a des millions d'années, à l'eau liquide de séjourner, puis à la vie d'apparaître. C'est très lentement que, sur la planète Terre, s'est constituée cette mince pellicule d'humus fertile sur laquelle se sont installées les espèces sauvages et sur laquelle, quand c'est possible, nous installons les espèces domestiquées que nous cultivons.

Premier point : identifier les causes de l'infertilité constatée, causes qui n'ont pas de rapport avec leur situation géographique et le climat local, encore que le réchauffement climatique complique la situation.

La dégradation du sol cultivé n'est pas un effet du hasard. En considérant que le sol est un support inerte, et que les engrais sont la façon de l'enrichir et les pesticides les remèdes, l'agriculture intensive entraîne la destruction de l'activité microbienne du sol et l'appauvrit.

Si le sol a mis des milliers ou des millions d'années à se constituer, l'activité humaine peut le détruire en peu de temps, le tuer même, car tous ses hôtes sont éliminés et il ne reste rien de ces travailleurs méconnus qui permettent de garnir nos assiettes de riz, de maïs, de blé, de céréales qui sont à la base de l'alimentation humaine.

Deuxième point : gérer la reconquête de la fertilité

Le processus de restauration demande de bonnes techniques respectueuses de la vie du sol et de son fonctionnement.

La conversion à une agriculture plus respectueuse du sol ressuscite sa fertilité. Faire renaître un sol mort est possible! Ce n'est pas un miracle, mais la volonté montante du monde agricole.


Pour connaître le site d'Hubert Rives, toujours riche en information : "cliquez pour y accéder"

---

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

catcat 28/03/2017 22:50

Salut les filles! J`ai une super nouvelle pour vous !!! La clinique ukrainienne où j’ai réaliser mon recours au pma a ouvert un burreau à Bruxelles ! Rue Rond point Schumant 6, au 5 étage cabinet 531.
Maintenant, pas besoin d’aller à Kiev pour la consultation personnelle! Donc tous les informations sont devenues plus proches et plus simple à trouver =D
Pourquoi autant des compliments pour ce centre de procréation? J’ai eu une belle expérience du fiv avec donation d’ovocytes. Après avoir perdu l’espoire dans les cliniques françaises !
Je suis attente de l’endométriose. Les trompes de Fallope obstruées ! Ce fait à été découvert par mon médecin après 1 ans d’essays inutiles de tomber enceinte. On m’a dirigé alors au centre pma à Bordeaux. Là j’ai fait trois tentatives de fiv avec mes ovocytes. Malheureusement les deux premières ont été nulles. Et la troisième tentative m’a brisé le coeur. J’ai réussi de concévoir, mais la grossesse s’est terminée par une fausse couche... Une semaine et démie du bonheure et puis c’est fini en douleur et sang.
Je n’ai meme pas tout de suite compris ce qui s’est passé. Je dormais, je me sentais bien tout ce petit temps de grossesse. Et voilà qu’en pleine nuit j’ai eu les douleurs fortes qui m’ont reveillé. Mon mari a allumé la lumière et j’ai vu plein du sang. On a appelé l’ambulence et tout ça... Les medecins, les piqures pour faire sortir tout...Tel cauchemart ! Je sais que cela arrive assez souvent aux femmes. Mais c’est une toute autre sensation quand ça devient ta réalité.
Dire que j’étais moralement tuée c’est rien ! Surtout quand j’ai appris que la qualité de mes ovocytes n’est pas assez bonne pour concevoir. En programme de donation des cellules je perderai au moins 2 ans. Je pensais souvent au don d’ovocytes. Puisque le temps passe et moi je ne deviens pas plus jeune, évidemment ! Pour les homme l’age n’est pas aussi grave que pour nous . Il est bien plus facile d’etre un père « tardive » qu’une « mère après 40 » !!!
Et oui, j’ai 43 ans et je suis devenue une mère cette anné. L’histoire de mon miracle s’est commencé avec le don d’ovocytes. J’ai décidé de la faire à l’étranger.
Je ne vois pas le sens d’attendre la donation en France. Nous avons le manque éternel des donneuses. Il n’existe aucun méchanisme qui chiosis les donneuse d’après le phénotype. Donc l’apparence de l’enfant sera en 90 pourcents différente de celle des parents. A mon avis cea cause plein des troubles psychologiques pour l’enfant et sa personalité. C’est important de ressembler physiquement à sa famille.
En suivant ce principe, je cherchais les cliniques Européenes où il existe la solution. J’ai fini par trouver un centre pma à Kiev. Là ils ont la programme de donnation des cellules d’après les paramètres physiologiques des couples. Il n’y a pas du manques des ovocytes en Ukraine, tout simplement parce que les donneuses sont rénumerées. Donc ni file d’attente, ni situations confuses pour le future de l’enfant. Et n’oublions pas qu’à 43 c’est pas dans tous les pays que je peux faire fiv don.
J’ai pris un rendez-vous dans cette clinique à Kiev..... Service clientel est merveilleux, tout en français. J’ai été acceptée pour le dossier du Fiv don. Mais moi, j’ai du aller en Ukraine pour la consultation et rdv et traitement. Maintenant c’est plus facile, puisque la consultation est possible à faire à Bruxelles.
Acceptée sans faire le file d'attente. Après le transfert j'ai eu mon +, puis la pds a prouvé le résultat. Mon niveau de HGC s'augmentait, mais j'avais toujours peur de faire une fc encore une fois.
Heureusement la grossesse se déroulait sans problèmes. Donc peu à peu j’ai plongé dans le quotidien d’une future maman. Je pouvais faire les sorties, magasins... Je me sentais en forme. Je pratiquais aussi le yoga pour les enceintes. Une grossesse merveilleuse, qui effaceait les clichés de la « grossesse tardive ».
L’accouchement se déroulait normallement. Trois jours avant d’aller à maternité je sentais les petits douleurs similaires aux douleurs des règles. Puis les contractions qui devenaient plus fréquentes. A l’arrivé dans la maternité le monitoring a motré que le col est déjà ouvert à 2 cm. Donc on m’a proposé de faire un bain. Cela a un peu réduit les douleurs. Après le bain - col à 6cm. On me pose en péridurale. J’ai prouver plusieurs poses pour accoucher... En ayant poussé 3 fois la tete du bébé apparaisse !!!! J’étais tellement heureus et étonnée :D Après que mon fils fut sorti complètement , un peu plus tard sort le placenta. Tout entier sans complications.
Le 20 novembre j’ai accouché un beau garçon Antoine. 51 cm et 3kg800 , qui aujourd’hui se porte très bien. Je suis la plus heureuse maman au monde =D Je souhaite que toutes les femmes qui veulent avoir un enfant le réussissent ! Bon chance les filles !

nelly 15/02/2010 16:45


MERCI


Bien cordialement,





Nelly










http://www.hubertreeves.info


http://www.roc.asso.fr 


http://www.objectif-biodiversite.org
















Sagamartial 15/02/2010 16:41


Pour Nelly : c'est fait j'ai mis en fin de post le lien pour accéder au site d'Hubert Rives.


nelly 15/02/2010 16:27


Vous pourriez aussi donner le lien vers cette même chronique mais sur le site d'Hubert Reeves
www.hubertreeves.info

Merci
Nelly 


Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories