Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 07:14

Rappel de mes styles de voyage :

  1. En famille, c'est plutôt sédentaire et au soleil en France, je joue le rôle de père et j'essaie celui de grand-père,
  2. Randonnée en montagne et site touristique de 2 à 8 jours, avec amis ou seul, essentiellement en France
  3. A l'étranger, voyages organisés avec agences style "Club Aventure", ce sont des petits groupes de 5 à 10 (ce fut même une fois à 3...). Souvent des treks, une fois un voyage découverte, la seule fois où nous avons dépassé 10 (12).

Ici je n'aborde que les deux derniers types de voyages, ceux autres que famille.

Alors seul ou accompagné ? Quand je dis "accompagné" je parle de proche, amis lointains ou récents voire famille proche.

Globalement je dirai que si je suis à l'origine du projet je préfère partir sans proche avec moi, pour une raison très égoïste, je serai toujours stressé de savoir si tout se passe bien pour lui ou pour elle. Si lors d'un trek, nous rencontrons un passage difficile, je peux même me faire peur en pensant justement à l'inquiétude, à l'éventuelle peur rencontrée par mon proche. Si l'ambiance est mauvaise (cela ne m'est arrivé qu'une seule fois), si le temps est pourri je m'en sentirai responsable. En revanche je suis moins réfractaire à me raccrocher au projet d'un proche, je ne me sentirai responsable de rien. Je suis comme ça...

Pour un petit voyage (randonnée, petit séjour en France), je suis prêt à accueillir un ou plusieurs proches, même en sachant que ma tranquillité en sera perturbée... Je m'explique : je ne sais pas si c'est le fait d'être seul ou si c'est l'avancée dans l'âge mais je suis de plus en plus pénible avec mes principes. Exemple : le respect des horaires quand ON dit 8h00 ce n'est pas 8h15, quand ON dit on mange vers 13h00 ce n'est ni 11h00, ni 14h00. Je ne supporte pas non plus les critiques répétées sans cesse tel chemin est pourri, tel resto est nul, telle auberge est lamentable...  De plus quand je suis seul, je peux décider toutes les variantes du projet : un autre chemin, un autre hébergement, une journée de plus ici, une baignade non prévue, une visite non prévue ou inversement supprimer une baignade ou une visite. Enfin si je me trompe d'itinéraire, voire si je me perds je n'ai aucune pression et je prends cela avec philosophie. Je suis comme ça...

Pour mes grands voyages à l'étranger, bien entendu je retrouve mes remarques ci-dessus mais à cela s'ajoute le fait que je rencontre d'autres personnes, de nouveaux visages, de nouveaux caractères et avec qui je peux facilement sympathiser mais cela pourrait ne pas être le cas pour mes proches et pour moi ce serait un dilemme (ne suis-je pas trop avec un-tel ou une-telle, est-ce que je ne néglige pas trop mes proches...)... C'est vrai comme me dit une amie je me pose trop de question, mais malheureusement je suis comme ça...

En me relisant je me dis "Eh bien voilà tu ne préfères pas être accompagné"... Eh bien non...

En effet, dans le cas de mes voyages en France le plaisir d'être à 2 (ou plus) est de pouvoir partager au présent la beauté d'un paysage, la richesse d'une oeuvre, la rencontre avec d'autres. Sans oublier qu'être seul devant une assiette dans un restaurant est particulièrement désagréable ; idem attablé sur une terrasse devant sa bière, le comble étant quand quelqu'un me demande s'il peut prendre la chaise vide en face de moi pour pouvoir s'asseoir avec ses amis à une autre table... définitivement je serai seul avec ma bière. Et là bien entendu je regrette de ne pas être accompagné...

Dans mes voyages plus lointains, je ne suis jamais seul, je rencontre toujours du monde et en plus j'ai la chance de sympathiser assez rapidement même si parfois cela peut être superflu, éphémère. Il n'est pas rare qu'une rencontre de voyage peut perdurer au retour, se transformer en une réelle amitié en atteignant toutefois que très rarement la solidité de mes "vieilles" amitiés, celles issues de ma jeunesse, scolaire et professionnelle. La proximité géographique et surtout "Internet" facilite la conservation des liens amicaux. Si le lien Internet cesse, la rupture du lien humain suit rapidement...
Donc pour ces voyages là, je ne retrouve jamais le négatif d'être seul : la solitude...

Avant de publier cet article, il me semble important d'écrire quelques lignes sur "un accompagnement au masculin ou au féminin"... 

Tout d'abord un petit paradoxe, depuis que je suis tout petit, malgrè une timidité presque handicapante, j'ai toujours préféré les fréquentations féminines alors que ce sont mes amitiés masculines les plus solides...

Pourquoi je préfère la compagnie d'une dame que celle d'un homme ? "Quoi de plus naturel en somme", à part cette remarque, je les trouve beaucoup plus riches dans les discussions, plus franches, elles sont souvent plus bavardes que les hommes et de ce fait elles paraissent (ça c'est pour éviter de vexer les hommes...) beaucoup plus culitivées ; ainsi d'elles j'apprends toujours beaucoup. Puis bien entendu, je préfère regarder une dame qu'un homme... Ce fut d'ailleurs jusqu'à environ 2 ans, un gros problème pour moi car trop souvent je tombe amoureux (même pour un quinqua). Mes pensées rapidement s'écartent de la discussion pour rejoindre des rêves d'adolescents et leurs lèvres, d'où sort une douce musique, me donnent envie de les joindre aux miennes ; comme j'aimais le frôlement d'une main, d'un coude quand nous étions proches ; comme j'aimais sentir une caresse, non voulue, de doux cheveux... Cela pouvait en devenir souffrance ; mais grâce à ma découverte avec le bouddhisme je sais maintenant arrêter ces troubles pensées, les regarder avec sourire et de revenir à l'essentiel du présent.

Voilà je termine maintenant cet article en me disant : "Je suis vraiment un livre ouvert..." Et je resterai comme ça .

 ---  

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Ma vie
commenter cet article

commentaires

odile ferrand 24/10/2009 22:00


J'aime cette façon que tu as de te livrer aux autres, j'ai lu cet article avec beaucoup d'intérêt. Je ne t'ai jamais perçu comme un timide, tu l'as bien caché avec ta bonne humeur et ton humour.
Bonne continuation.


Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories