Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 08:02

Comme l'indique le titre c'est mon 3ème article sur les "bienfaits" de l'endomorphine...

 

Ce matin, après cet été passé loin de Saint-Mandé, j'ai repris mes footings dans le bois de Vincennes. Après les quelques minutes de course nécessaires à mon corps pour produire de l'endomorphine, mon esprit s'est emparé de mon moi laissant le cerveau s'occuper de mon corps. Tandis que mon système nerveux gérait mes mouvements et vérifiait, en plongeant dans ma mémoire, la bonne direction de mon parcours, mon esprit laissait mes pensées analyser avec équanimité les derniers événements de ma vie dont la disparition d'un ami. Peu à peu mon esprit méditait sur la mort...

 

A ce moment, force était de constater que mon voisinage environnemental, ces petits êtres vivants silencieux du bois et toutes ces plantes particulièrement radieuses suite à deux mois d'autotrophie efficace grâce à la présence généreuse du soleil, n'adhérait pas trop à cette méditation sur la fin de vie. Notamment je voyais les grands arbres fronçaient le haut de leur ramure, mécontents de cette réflexion alors que l'hiver approche et que certains d'entre eux peuvent disparaître. Même, mon ami héron cendré semblait me bouder, il m'ignorait, certes il se préparait à descendre vers le sud et comme chaque année il craignait ce long voyage...

 

Sacrée endomorphine...

 

Mais mon esprit continuait sa méditation en harmonie avec ceux de cette proche nature. Rapidement je m'aperçus que mon esprit en méditant sur la mort ne parlait que de vie ; d'ailleurs, dans un silence profond, il  rappela qu'il n'y avait qu'une Vie, une seule Vie dont nous étions tous des éléments comme mon ami disparu, comme mon ami héron, comme ces arbres maintenant à l'écoute de l'esprit. Un écureuil qui commençait à repérer les futurs fruits qu'il devra stocker, m'interpella :  "Comment ça une seule vie ? Et moi j'ai ma vie, ma propre vie !" Mon esprit, par mes lèvres, lui dit que certes il avait une certaine existence, une certaine présence mais comme simple amas de "poussières d'étoiles" qui forment, avec d'autres, la Vie.

 

Sacrée endomorphine...

 

A ce moment, Oups ! mon cerveau repris la direction totale de mon corps, en effet une alerte s'est déclenchée, mes nerfs optiques ont constaté qu'en face de moi, sur une sentier large de moins d'un mètre, deux jeunes joggeuses couraient de front ignorant mon approche ! Tous mes neurones au travail réfléchissaient à la décision à prendre : m'écarter du chemin leur laissant tout le passage en risquant de me fouler une cheville dans les hautes herbes ? Continuer tout droit en leur forçant de respecter un certain partage du sentier, en montrant un rictus de mécontentement devant leur égoïsme ? Tout mon cerveau était au travail dont une partie constatait aussi que ces jeunes dames avaient de jolies jambes, celle de droite notamment avait une tenue de couleur bleue roi mettant en valeur ses cuisses dorées par le soleil. Mon cerveau commençait à réveiller certaines de ses zones coquines... heureusement que le temps passe vite et déjà j'étais face à elle. Je forçais le passage, accompagnant mon rictus de mécontentement d'un grognement...

 

L'obstacle franchi et après quelques foulées, l'endomorphine m'aidant à sourire et ainsi à augmenter ma production d'ocytocine, c'est avec une certaine tendresse pour ces deux jeunes princesses que j'oubliais vite fait leur manque d'attention...

Sacrée endomorphine...

 

Mon esprit, en communion avec ceux du bois, venait donc de rappeler qu'en tant que "poussières d'étoile" nous étions des éléments de la Vie, cette Vie unique et éternelle ; par conséquent nous étions de fait aussi éternels... Un long frémissement parcourut tout le bois de Vincennes. Comme tous les vivants présents, j'avais du mal à comprendre alors que je sentais que tous les esprits souriaient devant notre incrédulité... L'églantier aux fleurs disparues râlait en disant que le jour où il disparaîtrait plus personnes viendraient admirer sa beauté printanière, la renarde marmonnait que si elle mourrait elle ne verrait pas grandir ses petits, une mésange disait ne jamais se remettre de la disparition de son ami le roitelet... Tout le bois montrait son désarroi devant la fin d'une vie...

 

Sacrée endomorphine...

 

Mon esprit, avec sa sérénité troublante, signala que chaque jours des milliards d'élément de la Vie,  disparaissaient sans pour cela nous troubler, que nous nous attardions seulement que pour quelques éléments proches, un camélia qui n'a pas supporté l'hiver, un vieux chat qui ne ronronnera plus, un ami complice d'une époque qui s'est éteint, un père disparu avec qui on aurait tant envie de parler maintenant. Et il insista en martelant qu'en tant que poussières d'étoiles ils sont tous vivants en la Vie. Mon esprit dit encore : "soyez triste devant la mémoire d'événements heureux passés, des paroles que vous auriez aimé avoir eu le temps de lui dire, de votre incapacité à l'avoir conservé près de vous, mais ne souffrez pas de leur disparition car ils sont éternellement des éléments, des maillons de la Vie en tant que "poussières éternelles d'étoile"...

 

Sacrée endomorphine...

 

J'interrogeais mon esprit : Et les esprits sont ils aussi "poussières d'étoiles" ? Il me répondit : "Suis-je matériel ? Et pourquoi esprits au pluriel ? Une Vie, un Esprit ? Plein de curiosité je voulais continuer mais...

Mon cerveau reprit la direction de mon corps car mon footing était terminé et que je devais commencer l'étirement des muscles qui n'avaient pas trop travaillé...

 

Sur le chemin du retour j'étais plein de question sans réponse mais je souriais...

 

Je dédie cet article à mon ami Raoul...

 

Hubert Reeves : "Nous sommes tous des poussières d'étoiles ! Car tous les noyaux des atomes qui nous constituent ont été engendrés au centre d'étoiles mortes il y a plusieurs milliards d'année." Je conseille fortement son livre "Poussières d'étoiles".

 

Mes précédents articles sur les effets de l'endomorphine :

Sacrée endomorphine...

Sacrée endomorphine (2)

---

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Ma vie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories