Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 09:02

Comme on le sait, le Népal est le pays qui me ravit le plus. Ses vallées perdues, ses sommets mythiques, ses rivières jeunes et puissantes, ses peuples tant différents, son accueil, sa spiritualité toujours active me permettent d'enrichir et de calmer mon petit "Moi".

Mais voilà comme partout ailleurs, tout n'est pas beau au Népal, extraits d'un article trouvée sur le site "Terre Sacrée" :

Mettre fin aux carnages au Népal

Au nom de la tradition et de la religion, des centaines de milliers d’animaux sont cruellement sacrifiés chaque année au Népal. One Voice s’engage aux côtés d’Animal Welfare Network Nepal pour mettre fin à ces rites indignes d’une société aspirant à plus de « démocratie et d’égalité ».

Du Népal, on connaît les hippies Occidentaux partis vivre, ou se retirer, dans un pays loin de la société industrielle et consumériste dans laquelle ils vivaient dans les années 70. Le touriste, lui, est captivé par l’intensité des couleurs, la richesse des odeurs, la hauteur des montagnes, ou par la spiritualité qui cohabite avec le quotidien. Le Népal est, entre autres, le pays de Bouddha. A côté de ces réalités qui font le charme et l’attrait de ce petit pays d’Asie, il en existe une autre, moins connue, alors qu’elle place le Népal en tête des pays pratiquant les sacrifices d’animaux de par le nombre des sacrifiés. Pour la fête de Gadhimai, par exemple, pas moins de 250 000 animaux sont égorgés, mutilés et décapités en l’espace de 48 heures.


Rites barbares


Au-delà du rite sacrificiel, la dévotion à la déesse de la puissance donne lieu à un véritablehttp://i60.servimg.com/u/f60/09/00/68/24/diapo_10.jpg carnage. Des animaux de cinq espèces sont d’abord égorgés au couteau. Puis 20 000 bovidés, enfermés depuis des jours dans un enclos, sont massacrés à coups de sabre par 200 apprentis bouchers. [...]

Divertissement à grande échelle

Si Gadhimai n’est fêtée que tous les cinq ans, tout au long de l’année des rituels similaires ont lieu dans les temples et certaines places publiques. Tous les clans, toutes les ethnies y participent avec parfois la contribution de l’Etat et de l’armée. Une fois par an la célébration de Dashain entraîne, à travers le pays, la mort de centaines de milliers de chèvres, bœufs, canards, poulets… dont une partie est tuée par les militaires. [...] Dans le divertissement aussi les animaux sont maltraités qu’il s’agisse du polo à dos d’éléphant, des charmeurs de serpents, des montreurs d’ours, etc. Pour parvenir à leurs fins, les hommes usent et abusent de la cruauté et de la peur.

L’avenir de la société hypothéqué par les intérêts financiers

En plus des risques pandémiques que fait courir la mise à mort massive non réglementée, la cruauté est néfaste à la société. Toutes les études montrent qu’elle généralise l’insensibilité face à la souffrance des êtres vivants, notamment chez les enfants, et qu’elle banalise la violence y compris envers ses semblables. Les textes sacrés hindous ne prescrivent pas les sacrifices. Pas plus que le bouddhisme qui enseigne la compassion envers les animaux. Seuls les intérêts financiers de ceux qui exploitent les croyances et superstitions ancestrales permettent de perpétuer de telles traditions. Des traditions qui bien souvent ruinent les plus nécessiteux. [...]


Mobilisation internationale

Parce que chaque être vivant de la planète a le même droit au respect, une coalition internationale s’organise pour mettre fin aux sacrifices et jeux cruels au Népal. One Voice en est le partenaire pour la France. Initiée et coordonnée par l’ONG népalaise AWNN, cette coalition a vocation, entre autres, à mettre en place des campagnes d’éducation et de sensibilisation de la population, des autorités et des médias ; à faire pression sur les politiques pour l’adoption d’une loi de protection des animaux ; à rassembler une base de données statistiques sur les mises à mort au Népal.


Agir en citoyen de la planète


Les récentes actions menées par l’AWNN, notamment au cours d’une fête commémorative en l’honneur des animaux sacrifiés à la date anniversaire du dernier « hommage » à Gadhimai, laissent entrevoir une lueur d’espoir. Les autorités religieuses et politiques présentes se sont engagées à soutenir la campagne « Arrêtons le massacre » et à faire leur possible pour éradiquer ces pratiques archaïques. Si la résistance des clans est grande, il faut aussi savoir qu’une vaste majorité de la population hindoue urbaine désapprouve les sacrifices. Engagée pour quatre ans aux côtés de l’AWNN, One Voice invite chacun à agir en diffusant largement le tract édité pour l’occasion et en adressant, en qualité de citoyen de la planète, une lettre à l’ambassade du Népal demandant l’interdiction des sacrifices. Pour atteindre l'exhaustivité de l'article et le site One Voice, "Cliquez ici !".

---

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

roman (presque végétarien...) 15/12/2010 11:23



Merci Martial de nous montrer qu'il existe un autre Népal... J'ajouterai que les amis des bêtes sont malgré tout de plus en plus nombreux dans mon pays d'adoption (!): lors de Dashain, beaucoup
(jamais assez, on est d'accord !) préfèrent "égorger" symboliquement une courge plutôt qu'un animal; mais la bénédiction va durer moins longtemps (6 mois à peine)... Par contre, en lisant
l'article original, je découvre un rite qui me fait froid dans le dos, soit celui de neuf adolescents qui doivent dépecer avec leurs dents une chèvre vivante (fête de Khokana); Khokana, c'est le
nom d'un joli village newar à deux pas de chez moi... Je vais de ce pas enquêter pour savoir si la carte postale cache une vérité plus "crue"...



Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories