Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 08:18

Une amie m'a posé cette question : "Quand on fait beaucoup de choses pour les autres, la question m'a été posée de savoir ce que l'on en attendait, et je cherche encore la réponse. Qu'en penses-tu ?"

La réponse n'est pas simple car si on fait beaucoup de chose pour les autres, est-ce par altruisme ou par calcul, par intérêt ? L'altruisme consiste à se dévouer aux autres en attendant rien en retour,  en acceptant de faire passer autrui avant soi-même. J'ai lu aussi "Faire prévaloir l'amour de l'autre sur l'amour de soi". L'altruiste serait donc contraire à l'égoïsme.

Si mon amie et moi-même n'avons pas la réponse à cette question c'est qu'a priori on agirait par altruisme. Mais en ce qui me concerne je n'en suis pas sûr...

Cela me rappelle, il y a 25 ans quand j'étais élu dans un village et où je m'étais fortement impliqué dans la vie locale, notamment en créant des associations et en animant un peu la commune, deux petites dames d'un certain âge m'avaient interpellé ; elles se demandaient comment je faisais entre mon travail, ma famille et tout ce temps que je donnais au village. C'est avec un large sourire qu'elles me remerciaient de mon dévouement ; je leur répondis sans réfléchir : "Vous savez, quand je vois le bonheur que vous me donnez en disant cela avec de si beaux sourires c'est moi qui doit vous remercier". De retour chez moi, en repensant à ce que j'avais dit, je prenais conscience qu'en fin de compte si je faisais tout cela c'était plus pour mon propre bonheur, ma propre joie et non pour le bien que je pouvais apporter aux autres... Une sorte d'égoïsme.

Je me souviens, aussi, d'une taquinerie d'un de mes anciens collègues qui me disait que je me donnais au travail avec beaucoup de générosité, sous-entendu que je n'étais pas beaucoup remercié, pécuniairement parlant. Mais je n'osais lui dire avec quelle force je recevais la confiance que l'on me portait en retour de mon travail ; s'il savait ce collègue que j'ai conservé les petits mots de mes supérieurs du style " Merci pour tout ce que tu fais", "Sans toi on n'aurait pas réussi", etc. J'étais plus réceptif à ces remarques qu'à la promotion.
Je fuis les honneurs, je préfère le sourire furtif, le clin d'oeil de satisfaction, le petit mot discret...

Quand je fais quelque chose pour les autres... cela me fait du bien. Mon attente ? C'est donc ce bien, la satisfaction d'avoir bien fait et ce n'est plus une attente car je l'ai toujours en retour, c'est le moteur de mon système.

Donc après réflexion je réponds à la question de mon amie  "Quand on fait beaucoup de choses pour les autres,  qu'en attend-on ?" Le bonheur de se sentir satisfait d'avoir bien agit ; certes pour certains ce sera peu comme retour.

Pour ceux qui me connaissent ces moments de satisfaction font partie de ce que j'appelle mes "bouffées de bonheur"...

Voici et ce sera la fin quelques grandes phrases sur le sujet par quelques bouddhistes reconnus :

"Ce n'est pas pour l'amour de MON propre bien que je pratique le bien, mais j'aime la bienveillance parce que mon désir est de contribuer au bonheur des êtres"

Jatakamala

"L'homme vraiment vertueux aide ceux qui sont dans le besoin par pur sentiment de compassion, sans aucun espoir de profit personnel, ayant peu de souci que ses bonnes actions soient connues de quelqu'un ou non"

Jatakamala

 "Lorsque celui qui fait le bien cesse de se préoccuper du résultat de son acte, l'ambition (négative) et la colère s'éteignent en lui"

Lalita Vistara

 

---

             

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories