Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 13:17
Je lisais un article de Nguyên Van Thanh/CVN du site : "Le courrier du Vietnam", qui traitait de l'économie écologique ici j'en extrait quelques notes.
Pour l'exhaustivité de cet article intéressant : "Cliquez ici"

L’économie naturelle; l’agriculture organique; le mécanisme autarcique; la structure d’énergie naturelle 

L’économie écologique trouve son origine dans l’économie naturelle, autarcique dans les sociétés primitives. Les activités essentielles de l’homme étaient la chasse et la cueillette des produits naturels.
L’homme vivait avec la nature, par la nature. [...] Le cadre de vie était essentiellement naturel. 

Avec le développement du travail et des langages, l’homme peu à peu découvrait la plantation et la domestication des animaux.[...].
Le choix de la nature était complété par un choix artificiel. La culture humaine se formait et se développait.[...]. En agriculture, l’homme savait utiliser l’engrais organique pour augmenter la fertilité du sol. On employait des procédés biologiques pour la prévention des insectes et des épidémies. On savait se baser sur le système écologique pour choisir les espèces de reproduction appropriées.

Le système écologique artificiel est un système lié à l’action de l’homme et créé par l’homme. Quand l’homme a su utiliser le feu, il a créé le système écologique artificiel. Dans l’économie naturelle, le système écologique artificiel ne détruisait pas le système écologique naturel et ne nuisait pas à l’équilibre écologique.

L’économie industrialisée avec la structure de l’énergie artificielle 

Avec la révolution industrielle, l’économie industrialisée s’est établie. L’industrie joue le rôle moteur dans l’économie, capable de réformer même l’agriculture. L’agri-culture organique a été remplacée par l’agriculture industrialisée. [...]. À la place des semences locales, de faible rendement, de nouvelles semences à haut rendement, sélectionnées par les laboratoires de génétique. Quoique cette agriculture obtienne des résultats surprenants, son point faible réside en la sous-estimation des propriétés biologiques, considérant les plantes et les animaux domestiques comme des machines de production agricole - poule “industrielle”, vache “industrielle”, plantes de serres, plantes aquatiques - abusant des produits chimiques et des machines polluant le sol, les sources d’eau et l’air.
Cette sorte d’agriculture obtient de hauts rendements, mais diminue la qualité des produits agricoles et donc affecte la santé et les forces de travail de l’homme. [...] . Ils réduisent la diversité biologique du sol et causent la disparition des semences contenant des gènes précieux, déjà sélectionnés et éprouvés depuis des milliers d’années. À cause de l’abaissement du degré de diversité biologique, et du degré de fertilité du sol, l’augmentation des coûts est requise pour faire peu de profit. L’effet général de l’agriculture industrialisée diminuera bien tandis que le marché des produits agricoles sera réduit. Ainsi, les abus de l’industrialisation, conduisent à l’accroissement, à pas de géant, du rendement et de la productivité agricole, mais représentent un pas en arrière pour la qualité des produits agricoles, du développement et causent le grand nombre de préjudices.

“L'industrie des cheminées”, basée sur la structure de l’énergie dispersée, exploitant les ressources naturelles telles que le pétrole, le charbon, les gaz combustibles, le bois, le bois de chauffage... épuise les ressources naturelles à une vitesse sans précédent, dans l’histoire de la destruction des forêts, de la pollution de l’air et des sources d’eau. Les moteurs à explosion, alimentés au pétrole, au charbon augmentent la pollution. Les réseaux de communication avec les autoroutes occupent une grande superficie du sol et détruisent la précieuse couverture végétale non seulement pour le pays mais pour la Terre entière.
En somme, l’industrialisation rend l’homme plus grand, mais cause aussi la disparition de son milieu naturel

Quelques notions

L'économie naturelle a été niée par l’économie industrialisée : l’homme se séparait de la nature et formait un système écologique artificiel dont l‘homme devenait le seul maître. N’étant plus assujetti à la nature, l’homme la manie selon ses intentions et la transforme profondément. Cependant, tandis qu’il maîtrise la nature, il se sépare du système écologique naturel. Il trahit la nature à quoi il doit tout. C’est synonyme de suicide

Tout ce qui encourage l’activité de l’homme, est parti des besoins de la vie humaine via la conduite du cerveau humain. Les sciences, l’économie de distribution mixte des branches, qu’elles soient ou non développées - ne servent en fin de compte qu’à satisfaire aux besoins de l’homme.

L’économie, sûrement, sera mutée vers l’économie anthropocentrique, humaine, humaniste et deviendra l’instrument au service du bonheur de l’homme. C’est l’économie où la catégorie de la beauté deviendra la catégorie économique essentielle. La beauté est l’harmonie entre l’homme et la nature et la société. L’économie anthropocentrique est une économie non séparée de la nature, non gouvernant la nature, une économie en harmonie avec la nature, se ralliant elle et lui apportant un développement durable et stable. L’économie humaine est une économie munie du caractère du genre, non seulement de couleur locale ou régionale mais de couleur humaine globale. L’économie humaniste est celle construite sur les achèvements intellectuels et de haute vertu de l’homme. 

Si la norme de mesure est déterminée comme une nécessité pour soutenir la vie de l’homme et si son manque aboutit à la fin de cette vie (dans un laps de temps défini), les facteurs suivants seront considérés :
  1. - L’air sain et la respiration ;
  2. - L’eau potable et la circulation de l’eau dans le corps humain ;
  3. - Le manger (la nourriture, les aliments, la nutrition et le régime de nutrition..) ; cours d’anabolisme et de catabolisme dans le corps humain ;
  4. - L’habillement (échauffement en hiver, fraîcheur en été, avantageux à la santé et au labeur) ; l’hébergement (ventilation, bon milieu favorable à la santé, au travail), capable de se préserver contre les désavantages du milieu naturel (la chaleur, la pluie, la tempête, le froid, etc.).
  5. - Circulation...
De ces normes, nous pouvons percevoir que la tâche numéro un pour réaliser l’objectif de la vie du peuple est : la protection et l’amélioration de l’environnement vital, de l’air, de l’eau, le développement d’un régime nutritionnel adapté aux besoins, le combat contre la pauvreté, la famine et la malnutrition; l’assurance des besoins d’habillement, d’hébergement, de voyage et des besoins essentiels de l’homme. Ce sont les conditions essentielles pour assurer le passage de l’économie industrialisée à l’économie écologique moderne, dont l’objectif est la transformation de toute structure et des fonctions du système socio-économique.

Économie écologique 

L’objectif de l’économie écologique est la santé, le bonheur de vivre en accord avec la nature. Le bonheur aussi pour l’homme de vivre en accord avec lui-même.

L’objectif de l’économie écologique ne s’arrête pas au rendement, à la qualité et à l’efficacité économique,
mais vise à l’efficacité générale, la satisfaction des besoins pour le bonheur de l’homme. 

L’industrie écologique, c’est de l’énergie propre, des matériaux nouveaux, suivant une technologie de cycle clos, à rendement productif hautement automatisé.

L’agriculture écologique, non seulement fournit la nourriture, les aliments nécessaires à toute les sociétés, mais joue encore le rôle de branche de protection de l’environnement (production de l’oxygène (O2), d’absorption du gaz carbonique (CO2) qui assainie l’atmosphère, augmente la diversité biologique et la stabilité de l’équilibre écologique.). La fonction de l’agriculture écologique, c’est d’améliorer et de protéger l’environnement vital, d’améliorer la santé de l’homme. L’agriculture écologique sera organisée sous forme d’interactions avec l’hébergement écologique, créant un système écologique unifié et harmonieux entre l’homme et la nature.

La circulation écologique réduit au minimum le bruit, la poussière et les autres substances toxiques, réduit au minimum les accidents de circulation : un réseau inter-combiné entre les voies de circulation par terre, air ou mer, les moyens de voyage combinés fonction du sol.

L’architecture écologique comprend le logement écologique, l’architecture panoramique, une architecture dynamique à la place de l’architecture statique; des services écologiques : tourisme écologique, tourisme culturel. Et les sciences auront la tâche importante de trouver les meilleurs moyens propres à favoriser le développement.

En somme, l’économie écologique est une économie harmonieuse entre l’homme, la nature et la société. Dans le système économique écologique, le système artificiel est compatible avec le système écologique naturel. Il semble que cette économie retourne vers l’économie naturelle, mais modernisée, sur les bases de l’intellect hautement développé de l’homme.
(Martial : j'appelle cela le développement durable...).

L’homme dans la nature, vit dans le système écologique artificiel, retourne à la nature et vit en conformité avec elle. La civilisation agricole : l’homme dépend de la nature. La civilisation industrielle : l’homme se sépare de la nature et la dévaste et s’oppose à elle. La civilisation écologique : l’homme retourne à la nature, vit en conformité avec elle. 

Martial : Et voilà une économie qui pourrait même permettre de satisfaire la recherche d'une croissance continuelle. Que de sujets pour nos chercheurs, pour nos découvreurs et pour nos travailleurs (ouvriers et ingénieurs) !
---

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories