Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 14:22

En relisant mont texte du vendredi 22 janvier, je m'aperçois que si j'ai bien donné les notions qui m'ont interpellé, je n'ai pas dit pourquoi je me voyais Bouddhiste.

Bien entendu vous avez retenu que  Bouddha, ne croyant ni en un dieu créateur du monde (omnipotent, omniprésent, miséricordieux et créateur de toute chose), ni en l'existence d'une âme immortelle, m'était plutôt sympathique. Mais cela n'est pas suffisant.

En revanche lorsque les causes de nos souffrances, de notre mal-être
(dukkha) ont été définies et cela va de la maladie à la mort en passant par nos désirs non satisfaits , j'ai oublié de préciser que l'enseignement du bouddha est d'être libéré de toutes ces souffrances (même la maladie et la mort !!!!). La définition donnée au salut bouddhique peut se résumer par : l'extinction de l'avidité, l'extinction de la malveillance, l'extinction de l'illusion (d'où est liée la notion du non-soi que j'aborderai plus tard et qui permet d'appréhender les souffrances liées à la maladie, à la vieillesse et à la mort) ; ce salut est le nibbana (ou en sanscrit le nirvana). Si tous les êtres atteignaient ce nibbana sur notre belle planète, je crois que nous vivrions tous en bonne harmonie, en symbiose et sans angoisse face à la maladie, la mort. Bref ce serait le paradis sur terre, utopie... Et avec l'enseignement du Bouddha on peut même connaître cet état individuellement - j'en suis encore loin...

Lire aussi sur le sujet de la souffrance : Je suis bouddhiste (suite 8)

Pour beaucoup les bouddhistes ressemblent aux moines (les bonzes par exemple), bien entendu c'est faux. A l'époque du Bouddha il y avait les bhikkus ("celui qui mendie sa nourriture") ce sont les "renonçants" qui se sont détachés complètement des choses du monde ce ne sont pas des moines. Les bhikkus vivaient au sein d'une communauté appelée sangha. Il y avaient des sanghas pour les hommes et des sanghas pour les femmes. Et puis il y avait les disciples laïcs, tous ceux qui adhéraient aux propos du bouddha sans toutefois tout comprendre ; le laïc qui comprenait la doctrine était appelé disciple noble. Personnellement je me rapprocherai  plus des disciples laïcs...

La prochaine fois je parlerai d'autres notions importantes :

  • L'impermanence
  • L'interdépendance
  • L'impersonnalité (le non-soi)
  • L'équanimité
  • La vacuité

Donc... à suivre : "Ici"

---

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Ma vie
commenter cet article

commentaires

Amandine 06/01/2011 20:31



J'apprécie ta compréhension du bouddhisme. Un peu comme toi, je ne suis pas sure que Bouddha croyait en la réincarnation.


Paix à toi sur le chemin de l'éveil.



Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories