Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 12:38


Tout d'abord regardons cette vidéo qui date de 2008 :



Depuis cette vidéo la FAO indique que le chiffre de 1 milliard d'humains souffrant de faim est atteint. Nous sommes aujourd'hui un peu moins de 7 milliards, en 2050 nous serons plus de 9 milliards...

Aujourd'hui, on commence à entendre des propos terribles, certes pas encore médiatisés ils sont trop terribles mais j'ai peur que peu à peu ces propos se transforment en idées et ensuite en combats...

  • Le premier propos que l'on entend : "C'est une fatalité, laissons faire la nature laissons les mourir et surtout qu'ils restent chez eux..."
  • Le deuxième propos que l'on entend : "On sera trop nombreux alors ne dépensons pas notre énergie et notre argent pour aider ces peuples condamnés ; la faim et les maladies réguleront la population mondiale et surtout qu'ils ne viennent pas chez nous..."
  • Le troisième propos que l'on entend : "En plus de la faim et des maladies ils s'entretuent par des guerres incessantes ; fournissons leurs des armes et ainsi la population augmentera moins et surtout s'ils approchent de nos frontières tirons ! ". 


Bref laissons les mourir quitte à les aider à cela et surtout qu'ils nous laissent tranquilles...

Déjà ici on pourrait s'arrêter et on pourrait rapidement prouver que cette situation dramatique entraînera un moment donné des conflits majeurs où le bon occidental bien nourri en sera aussi victime. Lorsque, pour eux les abandonnés, la dernière parcelle d'espoir aura disparu et grâce au monde moderne qui permet à tous ces peuples de voir la richesse, l'abondance qu'il y a au delà des mers, ce ne seront plus des bateaux avec quelques poignées de migrants qui arriveront mais de vraies armées chargées certes de leur misère mais aussi de leur haine. Et tous les conflits modernes prouvent que cette haine, ce "sauve qui peut" et surtout le nombre de combattants apportent plus de victoires que les armes sophistiquées...

Mais le plus dur est que notre planète est capable de nourrir les 9 milliards d'humains prévus pour 2050.

Quand j'ai voulu chercher des informations sur Internet, j'ai tapé sur Google "Comment stopper la faim dans le monde" en réponse, à ma grande surprise j'ai eu des sites comme "Comment arrêter de grignoter ? ",  "Comment arrêter d'avoir faim - obésité et sur-poids".  Rien que cela c'est déjà un début de réponse à ma question.

Il est évident qu'une partie minime de la population gaspille énormément de nourriture au détriment d'une très grande partie qui souffre. Commençons par consommer mieux dans nos pays développés et pour la nourriture ce "mieux" s'associe fortement à "moins". N'oublions pas non plus les surplus qui sont jetés régulièrement sur nos routes ou devant les préfectures. Ce n'est pas nous individuellement qui pouvons agir, en revanche on peut agir sur nos gouvernants pour trouver les solutions mêmes commerciales (c'est à dire pas seulement en don mais en échange commercial) pour alimenter les autres.

La faim dans le monde n'est pas une fatalité, ci après des extraits trouvés sur le net :  

  • "Les avancées de la science et du progrès technique pourraient permettre d’ici à quelques années à tous les habitants de la terre de pouvoir manger à leur faim. Notre planète nous offre suffisamment de ressources pour que tous disposent de nourriture en quantité suffisante. Il y a assez de place pour tout le monde. Mais pour cela il faut des moyens, des budgets et surtout une volonté internationale."
  • "Dans les pays où la sécheresse cause régulièrement des pénuries alimentaires, l'irrigation peut améliorer les rendements agricoles de 100 à 400%."
  • Trouvé sur Mécanapolis.org :
  • "Les résultats d’une enquête approfondie (engl. 2008) du Conseil de l’agriculture mondiale, l’IAASTD, une instance onusienne, permettent d’envisager de nourrir de façon « durable » la totalité de la population mondiale. 400 scientifiques ont étudié les méthodes et techniques culturales dans le monde entier et sont parvenus à la conclusion que de petites exploitations agricoles à fort ancrage régional sont à même de garantir une nourriture suffisante pour tous . L’IAASTD (International Agricultural Assessment for Science and Technology for Development/ Évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement) apporte ainsi une importante contribution à la réalisation de l’un des objectifs du Millénaire : diviser par 2 d’ici à 2015 le nombre des gens souffrant de famine.
  • C’est un devoir politique que de tirer les conséquences du rapport de l’IAASTD. Quelle place devons-nous accorder au problème de la faim dans le monde ? Faut-il laisser ce rapport au fond d’un tiroir, ou bien les conclusions de l’IAASTD doivent-elles être, au prix d’un travail de fourmi acharné, mises en œuvre au niveau régional, cantonal, national et international ?
  • Des contraintes politiques sont indispensables lorsqu’il s’agit d’adapter les réglementations actuelles aux nouveaux objectifs. Il sera important de donner aux géants semenciers internationaux et aux firmes agro-alimentaires des garde-fous pour les guider. Il faut fixer – par le biais d’organisations déjà existantes ou à créer – des conditions cadres internationales en matière de concurrence, de commerce et de brevets. Il est inadmissible que des firmes ou des fondations privées reposant sur l’actionnariat, qui déposent d’énormes ressources en capital et en réseaux d’influence, décident en fonction de stratégies de maximisation des profits du sort des générations entières. Et que des instances de décision internationales comme l’OMC, soient très largement dirigées par des lobbys (sous l’influence du « lobbying » pour faire un néologisme). Il faut rétablir le primat de la politique. Les instances supérieures doivent être plus solidement reliées aux instances régionales et nationales dépositaires d’une légitimité démocratique – au sens d’un contrôle démocratique plus direct, sans tutelle d’organes bureaucratiques."

Quelques chiffres :

  • Pour éradiquer la faim dans le monde, il faudrait 52 milliards de dollars durant 5 années soit au total environ 250 milliard de dollars sur cinq ans.
  • Rappel :
  • En 2009 : 700 milliards de dollars pour le plan de relance de la finance américaine.
  • 1200 milliards de dollars dépensés pour l'achat d'armes dans le monde.
  • Le gaspillage de nourriture d'un seul pays peut coûter 100 milliards de dollars sur une année.

A suivre...

---

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories