Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:11
Lorsque je mets des articles sur notre futur de plus en plus inquiétant, je me demande si ce n'est pas trop déceptif. En effet cela ne risque-t-il pas d'amener seulement du désespoir ? Parfois je me dis même si on finit par croire que "c'est foutu", que "c'est trop tard", on peut baisser les bras, on peut se replier sur soi-même, on peut accentuer notre égoïsme, notre individualisme.

J'ai trouvé un article (
Par Florent) sur le blog "Le livre tout vert" qui traite de ce sujet en voici des extraits :

A entendre le discours de certains écologistes militants, on peut être amené à se demander quel impact un appel alarmiste peut avoir sur les consciences, et si dépeindre un monde noir ne desservirait pas l’objectif d’éveil des consciences.

Les réactions varient d’un extrême à l’autre face à ce type de discours, selon la situation émotive, sociale, et le degré de sensibilité au sujet. Ainsi on verra aussi bien des réactions qui conduiront à un changement de comportement chez certaines personnes, que d’autres qui provoqueront un rejet total du message, simplement parce que les conditions ne sont pas réunies pour recevoir et intégrer ce type de discours. [...]

Tout le monde n’a pas la fibre écologique, ou ne partage une vision collectiviste de l’organisation de  notre société. [...]

 

Quel peut donc être l’impact d’un message décrivant le monde de façon négative, étalant les dérèglements, les inégalités, les injustices et la misère humaine dont seul l’homme est responsable ?

Les problèmes exposés reposent sur des mécanismes complexes, qu’ils soient géopolitiques économiques ou écologiques. La plupart du temps il est difficile pour l’individu de comprendre et d’intégrer l’ensemble des problématiques qui touchent les sociétés à une échelle globale. Il est possible d’approfondir petit à petit certains sujets plus sensibles et d’élargir notre connaissance de ces problématiques, mais tôt ou tard on atteint un seuil de saturation, au-delà duquel toute nouvelle information devient indigeste. [...]

Ce phénomène de saturation intervient chez n’importe quel individu confronté à un message qui appelle à l’ouverture vers un sujet vaste et dont les contours restent flous, comme celui de la refonte d’une civilisation sur des bases durables. Seulement, ce seuil est atteint plus ou moins vite, selon que l’individu est enclin à s’intéresser au sujet ou non.

L’intérêt est donc primordial pour un éveil profond des consciences. Pour sensibiliser, il faut avant tout intéresser en proposant un message par rapport auquel on se sente concerné. Un discours catastrophiste exposant des vérités intéressera une partie de la population, tandis qu’un discours plus réducteur mais positif en intéressera une autre. Néanmoins, l’impact sera différent dans le second cas, où le public se sentira intéressé plus longtemps car son seuil de saturation ne sera pas atteint aussi rapidement. Un discours alarmiste peut être accablant, désemparant pour certains. Un problème y est décrit de façon brute sans forcément apporter de solutions ni accuser des responsables. D’où une saturation immédiate : est-ce ma faute si le monde tourne à l’envers ? et de toute façon ai-je le pouvoir de changer les choses ? Entre le sentiment de culpabilisation et d’impuissance, le discours est immédiatement sanctionné par le rejet.

Grâces aux actions de sensibilisation et d’éducation de toutes origines, la prise de conscience environnementale est en marche. Mais le chemin est encore long pour que la question du développement durable dans sa globalité soit intégrée et débattue entre tous les acteurs de la société.

 

Qu’est-ce qu’un discours alarmiste peut apporter de nouveau dans ce mouvement ? 

[...] Un discours présentant le monde tel qu’il peut être vu lorsque l’on se focalise sur ses désordres peut permettre de défendre la thèse selon laquelle ces désordres sont principalement la cause d’un système économique qui pousse à l’hyper consommation, qui creuse les inégalités et ainsi aggrave les pressions environnementales sur les ressources naturelles et les situations de pauvreté. De la même façon que les éco-attitudes se sont peu à peu imposées dans les esprits comme une façon de mieux vivre, la remise en question du système économique dans son ensemble pourra se faire grâce à une alerte en premier lieu. Il s’agit d’un élément déclencheur au débat public nécessaire pour une réflexion globale et citoyenne.

Un discours provocateur peut fatiguer certains mais permet de maintenir un état d’éveil et de vigilance face à des discours officiels qui défendent une croissance verte sans l’avoir préalablement définie, et selon lesquels les solutions des problèmes humains seront en grande partie résolus par les avancées scientifiques et technologiques à venir. Le positivisme des lumières continue de pousser nos sociétés vers la croissance, moteur supposé de « progrès », et dont la mesure entretien un système économique qui nous entraîne dans la spirale infernale de l’hyper consommation destructrice des ressources naturelles.

Un discours alarmiste a donc le mérite de poursuivre l’effort de sensibilisation en élargissant la réflexion au problème plus vaste qui touche les fondements même de notre civilisation moderne. Cependant l’alerte seule ne sert à rien si elle n’est pas suivie et complétée par des pistes de réflexion. Son but est de rendre les individus acteurs du changement et de susciter un débat constructif.On devient acteur dès lors que nos besoins en termes de consommation changent, et que nos exigences à l’égard des politiques se raffermissent pour une gestion participative de nos ressources naturelles.


En conclusion mon blog sera un endroit où on trouvera encore des articles alarmistes. A vous d'agir, à vous de partager.
Pour voir l'exhaustivité de l'article : "Cliquez ici"

----

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories