Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 07:59

Qu'est-ce vraiment la compassion ?

Dans mes discussions, souvent je parle de "compassion" et je sens que pour certains ce terme est lié à une certaine inaction face à la souffrance des autres, telle l'empathie. Je vais donc ci-dessous par un jeu de copier/coller issus entre autres de wikiépédia  de montrer qu'il y  a bien une notion d'action dans la compassion.


La compassion est le sentiment par lequel on est porté à percevoir ou ressentir la souffrance des autres, et poussé à y remédier.

La compassion est une prédisposition à la perception et la reconnaissance de la douleur d'autrui, entraînant une réaction de solidarité active, ou seulement émotionnelle. Il s'agit donc d'une variante d'empathie axée sur la douleur. On peut aussi se porter de la compassion, ce qui sous-entend que l'on est détaché de soi-même, sans quoi on peut aisément la confondre avec l'apitoiement, avec sa composante de complaisance. De même la compassion envers autrui peut être confondue avec la pitié, au sens moderne, avec sa connotation de condescendance.


Ces deux distorsions de la compassion sont donc stériles, parce qu'il y manque une aide, un soutien actifs et efficaces, dans la mesure du possible. En effet, si une personne se noie, cela n'arrange pas les choses de se noyer avec elle, et peut même empirer sa condition. De plus, pleurer sur le sort de quelqu'un ne l'aide généralement pas.

 

Chez les chrétiens :

La compassion dans le Christianisme, évoque un sentiment de fraternité humaine, qui nous incite à effectuer des actes de : charité et donc à secourir notre prochain.


Chez les musulmans :

La notion de compassion dans l'Islam est essentiellement représentée par le concept de Zakâh qui veut que tout bon musulman se doit de faire preuve de charité et d'attention envers les pauvres.

 

Chez les bouddhistes :

La compassion, est au cœur de la bodhicitta, elle-même au fondement de la pensée mahayaniste. Dans le cadre de la bodhicitta ce terme est alors synonyme de mahakaruna, la grande compassion aspirant à ce que tous les êtres soient libérés des souffrances et de leurs causes, voire à l'Éveil. Alors elle compte parmi les facultés spirituelles d'amour appelées les quatre Incommensurables. Elle est aussi dite 'grande' lorsque, par une pratique appropriée, cette aspiration devient complètement spontanée.

Sensei Deshimaru disait "Il ne peut pas y avoir de compassion sans sagesse", parce que la vraie compassion c'est d'aider. Il faut comprendre l'autre, mais pour ça aussi il faut se comprendre soi-même, comprendre ses propres illusions. Comprendre que l'autre n'est pas différent de nous, sinon on développe un esprit un peu intolérant. La compassion passe par l’acceptation de l’autre avec la même intensité affective qu'envers un parent ou un enfant, et avec le même engagement de soin, d'attention et de prévenance.

 

Enfin pour terminer, une réaction de Véronique Anger-de-Friberg, auteur et journaliste française installée au Canada, à la suite du film "Home" :


"En effet, où est la compassion pour ceux qui meurent là-bas, si loin de nous ? Je sais que je vais encore faire grincer des dents, mais ainsi que je l’ai déjà maintes fois dénoncé dans mes articles et mon ouvrage à paraître en octobre prochain, où est-elle cette compassion qui devrait mobiliser notre énergie autour d’une plus grande cause encore, une cause urgentissime, à savoir : sauver les vies de nos frères humains qui peuvent encore être sauvées, maintenant, pas dans 50 ans ?"

 

-----------

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories