Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 13:04

Ce dimanche, j'ai assisté à une  conférence du Dalaï Lama, introduite par Robert Badinter. J'ai été agréablement surpris... C'était vraiment très enrichissant, je vais essayer de faire court.


Le thème tel que je l'ai perçu : « comment construire une société compassionnelle »


Tout d'abord, qu'est-ce une société compassionnelle ? Compassion, terme de plus en plus utilisé peut être à tort et à travers, selon le Petit-Robert : Sentiment qui porte à plaindre et partager les maux d'autrui ; dans le cadre d'une société dite compassionnelle il faut comprendre : se mettre à la place de celles et ceux qui souffrent et d'agir pour que ces personnes ne souffrent plus. En exemple je peux prendre le cas de ces êtres humains qui souffrent chez eux et préfèrent risquer leur vie en traversant les mers pour venir sur des rives où ils espèrent trouver un avenir meilleur. Certes nous compatissons à leur souffrance mais que fait-on pour qu'ils ne souffrent plus sur la terre de leurs ancêtres ? Une société compassionnelle aura le mérite de réfléchir sur des solutions et de les mettre en place.


Ce dimanche, le Dalaï Lama qui se présente lui-même comme moine bouddhiste, est donc venu nous donner sa conception sur ce thème. Il a commencé par présenter les trois voies principales pouvant amener à la création d'une société compassionnelle :


Les voies religieuses :

-    Croire et avoir la foi en un dieu qui prône l'amour envers TOUS nos prochains (telles les religions monothéistes), il est évident que si réellement les êtres sont « plein d'amour » envers tous les êtres humains, il devrait y avoir une recherche à supprimer la souffrance de tous...

-    Comprendre les lois des causes et des effets et de l'interdépendance des événements (telles les religions comme l'hindouisme, le jainisme, le bouddhisme), la notion d'interdépendance montre que d'une manière ou d'une autre la souffrance des autres finira par concerner tout le monde


La voie laïque ou séculière :

-    Promouvoir les valeurs humaines dans le comportement de chacun.


Et le Dalaï Lama est venu faire la promotion de cette troisième voie, la voie laïque !

Il met en avant l'éthique dans le sens « science morale ». Cette éthique laïque est tout d'abord simplement le respect de toutes les origines, de toutes les religions. Il faut pouvoir apporter du bien aux êtres, mais dans tous les cas, ne pas leur faire du tort, ne pas leur nuire...


L'aspect le plus élevé de l'éthique, c'est aussi d'abandonner la pensée qui nous fait nous centrer entièrement sur nous-mêmes, de façon égoïste, de rejeter, d'écarter ou d'éloigner les autres de notre pensée. Donc la forme la plus élevée de l'éthique, c'est de combler ce fossé qui nous sépare des autres afin que nous n'ayons plus cette notion égoïste entre nous et autrui.


Il y a des choses extrêmement simples et fondamentales qui sont des règles de toute éthique. La principale bien sûr, c'est notre attitude, notre attitude altruiste, car si notre attitude altruiste est vraiment au fond de nous-mêmes, et au fond de tous ceux qui exercent soit la politique, soit l'économie, soit la science, si leur motivation est véritablement de faire le bien d'autrui, naturellement ce qu'ils font, se traduira directement ou indirectement, à court ou à long terme par le bien d'autrui. En revanche, s'ils n'ont pas cette attitude altruiste positive, le désir sincère de faire du bien, à ce moment-là, même s'ils exercent une activité qui est censée faire du bien, comme la médecine, alors cette activité peut se transformer en quelque chose de nuisible. Il y a une autre qualité qui est indispensable à l'éthique, c'est la rigueur, la justesse, la sincérité, d'avoir une attitude droite, juste et sincère.


Bon la conférence a duré 2 heures... Comme les mots solidarité, fraternité, citoyen du monde dans sa bouche étaient doux à mon oreille.  


En vrac quelques phrases que j'ai noté :

« La bienveillance, la bonté ne sont pas liées à quelque religion... »

« La laïcité n'est pas un rejet des religions. La révolution française, elle-même, n'a pas rejeté la religion mais les institutions religieuses... »

« L'éthique laïque c'est faire preuve de bon sens... »

« La haine, la colère divisent les êtres ; la compassion, la solidarité resserrent les êtres... »

« L'épanouissement personnel dépend toujours des autres... »

------

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial - dans Société
commenter cet article

commentaires

odile ferrand 10/06/2009 20:24

effectivement très intéressantes remarques, à méditer.

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories