Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 12:38

Tous ceux qui connaissent mes idées, mes pensées m’ont souvent entendu parler de méditation, d’altruisme, de bonté, de générosité, mais aussi de la nécessité de changer de société, de civilisation ; mon aversion devant  la classification, la hiérarchisation des humains selon leur origine, leur couleur, leur culture, leur religion ; mais aussi ma profonde attache à la laïcité et mes convictions d’athée, mon intérêt aux leçons du Bouddha. Je cite souvent des personnages qui m’ont guidé dans ma réflexion : Gandhi, Martin Luther King, Mandela, Stephan Hessel, Edgar Morin et bien d’autres dont Matthieu Ricard et Pierre Rabhi qui ont participé à la rédaction du livre « Se changer, Changer le monde » dont je vais essayer de vous convaincre d’acheter…

Ilios Kotsou et Caroline Lesire, membres fondateurs de l’association « Emergences », ont demandé à quatre personnages, un psychiatre, un professeur de médecine, un agriculteur philosophe et un moine bouddhiste, d’énoncer « des solutions concrètes et faciles à appliquer pour un avenir meilleur ». Ce sont :
 

Christophe André : médecin humaniste… Psychiatre et psychothérapeute à l’hôpital Sainte-Anne. Il y anime des groupes de méditation de pleine conscience…

Jon Kabat-Zinn : guide plein de sagesse… Docteur en biologie moléculaire et professeur émérite de médecine à l’université du Massachussetts. Il a permis de diffuser la méditation de pleine conscience à travers le monde, tant dans le domaine médical que dans les entreprises, les écoles ou les prisons…

Pierre Rabhi : a transmis la Vie au sable du désert… Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne révolté par l’état du monde. Pionnier de l’agriculture biologique, il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la Terre, il soutient le développement de pratiques agricoles à tous et notamment au plus démunis tout en préservant les patrimoines nourriciers.

Matthieu Ricard : immortalise des maîtres spirituels… Après avoir achevé sa thèse en génétique cellulaire à l’institut Pasteur et installé dans l’Himalaya, il étudie le bouddhisme et photographie la vie dans les monastères. Moine bouddhiste depuis 1978, il est maintenant l’interprète français du Dalaï-Lama.

 

Le livre :

Nous sommes nombreux, très nombreux à ne plus comprendre notre monde, nous sommes ébahis devant toutes ces haines issues d’idéologie, de principes religieux dévoyés, de jalousie, de conflits passés, de peur des autres... Nous constatons les injustices flagrantes où une minorité s’enrichit avec désinvolture en profitant ou abandonnant une majorité de démunis. Nous vivons l’exploitation voire la destruction de notre planète nourricière pour le « toujours plus » d’une minorité (encore) dont nous-mêmes. Parfois, même, nous fuyons les actualités pour éviter de se faire mal en voyant le mal des autres… Pourquoi ? Parce que nous nous sentons incapables, incompétents, trop petits, sans pouvoir pour essayer de changer ce monde.  Le livre, optimiste, essaie de nous montrer que des choses sont possibles…

Les questions que nous posons (issues du livre) : « Qui sommes-nous pour changer le monde ? Nous qui n'arrivons pas toujours à faire face aux épreuves de notre propre vie, que pourrions-nous donc faire à l’échelle de l’humanité ? Que pouvons-nous faire pour initié le changement et y contribuer ? » Etc…

 

Le 1er chapitre fait, entre autres, un petit « état des lieux » de la situation actuelle justifiant la nécessité et l’urgence de changer le monde. « L’impasse dans laquelle nous nous trouvons est douloureuse, mais elle peut être fertile, à condition que nous n’attendions pas trop… »

 

Le 2ème chapitre donne la parole à Christian André.  Extraits : « Plus nous devenons des consommateurs, des machines à acheter, à suivre la mode, à regarder la télé ou d'autres écrans, moins nous sommes humains… », « …  Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots, nous prévenait Martin Luther King… », « Il est fondamental de s'occuper de soi-même non par nombrilisme ou par égoïsme, mais pour protéger et restaurer ce qui fait notre humanité : notre intériorité. », « Plus une société ou un individu sont matérialistes, plus ils s’éloignent du bonheur. », « Des chercheurs ont montré que notre bien-être ne dépendait pas seulement de notre activité, mais aussi du fait que nous étions présents, ou non, à ce que nous faisions. » Etc…

 

Le 3ème chapitre laisse s’exprimer Jon Kabat-Zinn. Extraits : « Si l'on vous demande quelles actions menées pour changer le monde, vous ne penserez peut-être pas de manière spontanée au fait de cultiver une intimité avec vous-même comme une piste intéressante… », « L'essence de la pleine conscience est véritablement universelle. Elle est davantage liée à la nature de l'esprit humain qu'à toute idéologie, croyance ou culture… », « Dans la pratique de la pleine conscience, on entre en résistance avec la force de l'habitude et on travaille les muscles du calme, de la clarté mentale, du discernement… » Etc…

 

Le 4ème chapitre permet d’entendre Matthieu Ricard. Extraits : « Changer le monde, cela revient de mon point de vue à se transformer soi-même pour mieux servir les autres tout en évitant de changer le monde de manière destructrice, en exploitant les animaux et en causant la disparition de nombreuses autres espèces », « Se changer soi-même pour mieux changer le monde, c'est se libérer des toxines mentales que sont la haine, l'avidité, la jalousie, l'orgueil et l’esprit de vengeance qui empoisonnent notre existence et celle des autres. » Etc…

 

Le 5ème chapitre, quel plaisir de lire Pierre Rabhi. Extraits : « En prenant soin de la terre, on prend soin de l’humain, tout est relié… », « Si on schématise la situation, un cinquième de l’humanité consomme quatre cinquièmes des ressources… », « La croissance est invoquée comme la solution alors quel est le vrai problème… », « Le changement global ne pourra venir que par le changement humain. Si l’être humains ne change pas, rien d’autre ne peut changer… » Etc…

 

Le 6ème chapitre permet à Caroline Lesire et Ilios Kotsou de compléter ces différents propos en nous amenant à la conclusion qui nous invite, elle-même, à commencer nos propre actions aussi petites soient-elles, tel le colibri qui fait sa part en jetant quelques gouttes d’eau sur la forêt pour éteindre l’incendie…

---

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sagamartial
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog sagamartial
  • : Le principal objectif de mon blog est de Partager... Alors ce blog récoltera : mes inquiétudes et mes doutes sur l'avenir, mes colères, mes déceptions, mes moments de joie ; mais aussi mes interrogations, mes voyages, mes randos...
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Catégories